Généralités

Le berger est responsable du bien-être du troupeau, reste en permanence auprès des animaux et travaille sept jours sur sept. Dans le passé, en Suisse la qualité du travail du berger n’a pas été prise en considération suffisament. Pourtant, elle est garante pour la base du contrôle du bétail, de l’exploitation durable et optimale des pâturages, du suivi de l’état de santé du troupeau, tout comme de la protection contre les prédateurs.

En suisse, il existe deux périodes de travail pour les bergers :

  • l’estivage / l’alpage
  • la transhumance / le pâturage d’hiver

 

Lorsqu'un grand prédateur rôde, la présence d'un berger est un bon atout pour pouvoir mettre en pratique les mesures de protection. Il est important que le troupeau soit bien conduit et qu'il ne soit pas dispersé sur une grande surface - sinon mème les chiens de protection ne peuvent pas suffisamment protéger le troupeau. En particulier durant la nuit, le troupeau devrait être maintenu ensemble, soit à l'aide d'un enclos de nuit soit par un contrôle nocturne du troupeau. Ces mesures demandent un travail intensif et exigent selon la taille du troupeau de la main-d'oeuvre et plusieurs chiens. De plus, la présence de grands prédateurs exerce une pression psychologique supplémentaire sur le berger, qui, en cas de mauvais temps, n’arrive pas toujours à avoir le contrôle de tous les animaux sur des terrains difficiles.

Depuis 2009 "la formation suisse des bergères et bergers de moutons" est offrit par AGRIDEA en collaboration avec trois écoles d`agricultures aux langues francais et allemand.