Autres mesures de protection

Des alternatives aux bergers, chiens de protection ou à la conduite de pâturage sont parfois nécessaires pour compléter les mesures de protections traditionnelles. Les prédateurs sont toutefois des chasseurs habiles et réussissent à s’y familiariser relativement rapidement.

Des mesures « vivantes », à l’aide d’animaux de protection, rendent par conséquent l’adaptation moins évidente.

Mis à part les chiens de protection, qui sont les plus efficaces, le recours aux ânes ou aux lamas peuvent s’avérer utiles dans certains cas.

AGRIDEA est en train d’experimenter de nouvelles méthodes dissuasives « statiques ». L’acquisition de nouvelles connaissances n’est possible qu’à travers la coopération internationale.