Clôtures

Les clôtures sont un instrument efficace pour une bonne conduite du pâturage. En plus d'une alimentation fourragère optimale des animaux et une exploitation adaptée d'un point de vue écologique, elles servent également à la protection contre les grands prédateurs.

Les clôtures électriques ont en particulier fait leurs preuves. Deux types de protection à l'aide de clôtures électriques peuvent être distingués :

  • clôture de l'ensemble de la surface pâturée,
  • parcs de nuit électrifiés.


Des clôtures avec au moins 4 fils métalliques, en matière synthétique ou avec des rubans et une hauteur minimale du fil supérieur à 1,20 m du sol sont recommandées, aussi bien pour le lynx que pour le loup et l'ours. Des clôtures électriques fixes se sont révélées efficaces contre les dégâts de lynx sur des pâturages boisés permanents : une partie de la clôture métallique existante a été électrifiée.

En cas de dégâts par le loup pendant la période d'estivage, les parcs de nuit électrifiés sont recommandés.

Le bon fonctionnement d'une clôture électrique dépend des facteurs suivants :

  • batterie électrique,
  • fils électriques et piquets,
  • mise à terre et conditions de mise à terre,
  • type d'animal de rente,
  • type de prédateur,
  • longueur totale de la clôture.

Les types de clôtures les plus fréquemment utilisées sont :

  • les flexinets électrifiés,
  • les clôtures électriques mobiles avec des piquets en plastique ou en fibre de verre,
  • les clôtures fixes électrifiées (surtout dans les régions à lynx).

Il est souvent judicieux de combiner la mise en place de clôtures avec d'autres mesures de protection des troupeaux et d'évaluer précisément si les coûts et le travail induit se justifient.

Les lynx et les loups ont l'habitude de retourner aux endroits où ils ont trouvé des proies. Il faut par conséquent protéger en priorité les régions à haut risque d'attaque.