Mesures dissuasives

Il existe des mesures qui peuvent avoir un effet dissuasif pour tenir les prédateurs à l’écart, les désorienter ou les « éduquer ».

Différentes mesures dissuasives ont été expérimentées pour le lynx, l’ours et le loup. Toutes ces mesures devraient être utilisées périodiquement et uniquement de façon ciblée ; autrement les prédateurs s’y habituent et les mesures perdent leurs effets dissuasifs. Les mesures dissuasives suivantes sont utilisées et évaluées :

Lampes clignotantes de type Foxlight

  • sur les pâturages où il y a un risque d’attaque du lynx, pendant maximum deux semaines suivant une attaque ou de façon préventive, pendant une saison à risques identifiés,
  • pour les vaches allaitantes, pendant les deux premières semaines suivant la naissance des veaux, contre le loup,
  • en règle générale plus efficace sur les petits pâturages ouverts.

Il faut être attentif à ne pas utiliser des lampes de chantier, mais bien des lampes de type Foxlight, avec un générateur aléatoire et un changement automatique de couleurs.

 

Dissuasion acoustique

On travaille depuis longtemps en Italie avec des mesures de dissuasion acoustique. Ces appareils ont été testés pour la première fois en 2011 en Suisse. Ils sont recommandés pour de petits pâturages dégagés en combinaison avec des clôtures. 

 

Fladry

Le fladry est une corde, à laquelle sont attachés des morceaux de tissus rouges. Il semble que ces bouts de tissus colorés flottants accrochés aux clôtures ont un effet dissuasif sur les loups. Ce système de protection est originaire d'Europe de l’est, où les fladrys sont déjà utilisés depuis plus de 50 ans. Cette méthode a été utilisée également aux Etats-Unis pour la chasse et la capture des loups. Les fladrys ont été testés avec un succès variable en Roumanie, au Canada et en Suisse.

Les résultats des essais ont montré que cette méthode ne convient que combinée avec des clôtures sur des petites parcelles.