Mesures dissuasives

Les mesures dissuasives ne sont pas subventionnées par l’OFEV mais peuvent constituer une solution peu coûteuse pour renforcer les mesures de protection en place. Il est important de noter qu’elles ne peuvent être que des mesures de protection secondaires associées, et uniquement avec des mesures de protection primaires, notamment les clôtures électriques.

Ces mesures ne peuvent pas être utilisées trop longtemps au même endroit, faute de quoi les prédateurs s’y habituent. Il est recommandé de prendre conseil auprès du service cantonal pour la protection des troupeaux.

Les mesures dissuasives suivantes ont fait leurs preuves jusqu’à présent:

Fladry et rubans de balisage

Le fladry est une corde solide à laquelle sont attachés des bandes de tissu rouges bien visible, et qui est fixée aux clôtures. Une variante possible consiste à nouer directement sur la clôture des morceaux de ruban de balisage blanc-bleu ou blanc-rouge de 20 à 30 cm de long.

Les deux méthodes doivent être employées uniquement avec des clôtures bien électrifiées. Les bandes augmentent la visibilité des clôtures, ce qui réduit le risque de blessure pour la faune sauvage et les animaux de rente.

Attention: Ces méthodes ne conviennent pas pour dissuader les ours bruns! 


 Lampes clignotantes

En cas de présence de loups ou de lynx, ou si des attaques se sont déjà produites, les lampes clignotantes peuvent être une mesure à court terme lorsque de bonnes clôtures électriques sont déjà en place. Il faut veiller à ne pas utiliser des lampes de chantier, mais bien des lampes de type Foxlight, avec un générateur aléatoire et un changement automatique de couleur, pour retarder l’effet d’habituation chez les prédateurs.

Attention: Ces lampes ne conviennent pas pour dissuader les ours bruns!

Dissuasion acoustique

Les appareils de dissuasion acoustique du type Alarmguard fonctionnent avec des détecteurs infrarouge qui déclenchent divers bruits et effraient les intrus.