Clôtures et autres mesures de protection

En Suisse, les clôtures sont traditionnellement utilisées pour la conduite des troupeaux sur les surfaces agricoles utiles (SAU). Leur fonction, qui était de délimiter les parcelles de pâturages accessibles aux moutons, a changé avec le retour des grands prédateurs.

En particulier les clôtures pour le petit bétail doivent aujourd’hui non seulement empêcher les moutons et les chèvres de sortir d’un pâturage, mais aussi empêcher les grands prédateurs de s’approcher des animaux de rente.

Les clôtures électriques ont en particulier fait leurs preuves. Deux types de protection à l'aide de clôtures électriques peuvent être distingués:

  • Clôture de l'ensemble de la surface pâturée,
  • Parcs de nuit électrifiés

 

Des clôtures avec au moins 4 fils métalliques, en matière synthétique ou avec des rubans et une hauteur minimale du fil supérieur à 90 cm du sol sont considérés comme une protection de base, aussi bien pour le lynx que pour le loup et l'ours.

En cas de dégâts par le loup pendant la période d'estivage, les parcs de nuit électrifiés sont recommandé.

 

Le bon fonctionnement d'une clôture électrique dépend des facteurs suivants:

  • batterie électrique,
  • fils électriques et piquets,
  • mise à terre et conditions de mise à terre,
  • type d'animaux de rente,
  • type de prédateur,
  • longueur totale de la clôture.

L’efficacité des lamas et des ânes pour protéger les troupeaux ainsi que celle des mesures dissuasives acoustiques et visuelles sont aujourd’hui contestées.