Prédateurs

Les dégâts dus aux prédateurs ont constamment augmenté entre 1998 et 2000. Cela est dû à la réintroduction du lynx et au retour naturel du loup. Entre 2001 et 2004, le nombre d’attaques du loup et du lynx a nettement diminué. Alors que l’ours a causé de gros dégâts au cours de l’été 2005, les dégâts causés par le loup n’ont raugmenté qu’en 2006. En 2009, le nombre d’attaques a triplé, du fait de l’expansion de l'espèce et de la présence d’un loup problématique dans le Bas-Valais, qui a tué 100 animaux de rente.

Les dégâts causés par les renards et les chiens errants sont également importants, mais les données les concernant ne sont pas rassemblées de façon systématique.