Coûts et financement

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a prévu un budget annuel de CHF 2,4 millions pour le financement des mesures de protection des troupeaux. La gestion est assurée par la Coordination nationale auprès d’AGRIDEA.

AGRIDEA et l’OFEV ont élaboré un document cadre pour s’assurer de l’efficacité de ces mesures de soutiens. Ces contributions sont prévues par l’Ordonnance sur la chasse et peuvent être versées aux éleveurs intéressés dans les régions à risques.

Les règles suivantes sont valables depuis janvier 2005 :

  • la participation aux mesures de protection soutenues par l'OFEV se fait sur une base volontaire.
  • les éleveurs situés dans les périmètres de prévention (lynx, loup, ours) peuvent recevoir un soutien financier
  • le soutien est réglé par des contrats d’une durée de 3 ans. Le respect des conditions des contrats est contrôlé par la coordination nationale.
  • pour les exploitations d'estivage, les contributions octroyées viennent en complément aux contributions d'estivage.
  • lors de la première année de mise en œuvre de mesures de protection des troupeaux, diverses possibilités de protection peuvent être testées dans le cadre d'un projet régional de protection des troupeaux.

Sur les alpages concernés, les responsables d'alpage s'engagent de manière contractuelle envers AGRIDEA sur des directives garantissant la protection des troupeaux durant la période d'estivage.

L'OFAG (Office fédéral de l'agriculture) participe à la protection des troupeaux par le biais de l'Ordonnance sur les contributions d'estivage, qui permet de soutenir financièrement les alpages à moutons gardés par des bergers ou gérés suivant un système de pâturages tournants.

Les dédommagements pour les dégâts des prédateurs sont administrés conjointement par l'OFEV et les administrations cantonales responsables de la chasse.