Bergers

Coûts

Pour une rémunération correcte des bergers surveillant des troupeaux de moutons ou de chèvres, il faut compter un salaire net minimum entre 100.- et 180.- fr / jour. En principe, les salaires recommandés pour les employés agricoles de l'Union suisse des paysans sont utilisés comme référence. Pour déterminer le salaire d'un berger, il faut prendre en compte son expérience, la taille du troupeau et le volume de travail global de l'alpage

.

Financement

Depuis 2000, l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) soutient le financement de bergers pendant la période d'estivage en vertu de l'Ordonnance sur les contributions d'estivage.

La part du salaire du salaire du berger qui peut être financée par les revenus de l'alpage et les contributions de la Confédération dépend de la taille du troupeau. Un troupeau de 500 à 600 animaux est considéré comme valeur de référence.

Pour permettre le financement des bergers à long terme dans les zones à risque durant la période d'estivage, les possibilités d'adaptation de l'organisation de la pâture et de regroupement des petits troupeaux doivent être étudiées. Plusieurs projets de regroupement ont été réalisés ou sont actuellement en cours de réalisation.

Dans le cadre du projet d'aide berger du WWF, des volontaires soutiennent les bergers sur les alpages qui sont confrontés à la présence du loup. De plus, AGRIDEA a pour la première fois engagé un civiliste durant l'été 2011, son rôle était d'apporter son soutien, selon le besoin, aux alpages avec des chiens de protection. Dans les cas normaux l'engagement du civiliste a duré une à deux semaines par alpage, il est possible de s'informer auprès d'AGRIDEA.