Groupe mobile d’intervention

Le Groupe mobile d'intervention est composé de :

  • 1 berger employé de manière fixe pendant la saison d'estivage,
  • 2 bergers à disposition, engagés pour de courtes périodes en cas d’urgence.

Le Groupe mobile d'intervention :

  • soutient les éleveurs, les propriétaires d'alpages et les bergers en cas d'attaques de prédateurs,
  • organise la mise en place de mesures de protection.

Une intervention a pour objectif de mettre en place des mesures de protection qui puissent être maintenues ensuite par les responsables des alpages ou des exploitations sur place.

L'engagement du groupe d'intervention est une aide limitée (1 à 2 semaines, selon l'évolution de la situation) aux alpages/exploitations touchées.
La mise à disposition du Groupe d'intervention est décidée par la Coordination nationale.

En cas d’intervention urgente, le groupe d'intervention et les responsables d'alpages s'organisent de la manière suivante:

Le Groupe mobile d'intervention :

  • vérifie les possibilités de protection de l'alpage/l'exploitation concerné(e),
  • informe les bergers locaux et les propriétaires des alpages/de l'exploitation sur la protection des troupeaux,
  • introduit les premières mesures de protection,
  • peut utiliser tous les moyens adéquats pour la protection du troupeau (bergers, chiens de protection, ânes, clôtures, etc.),

Les responsables de l'alpage/l'exploitation :

  • soutiennent le groupe d'intervention dans la mesure de leurs possibilités,
  • coordonnent la collaboration avec les bergers employés sur place,
  • informent les détenteurs de bétail concernés et s'assurent de leur accord pour la mise en place de mesures de protection,
  • aident à transporter et à procurer du matériel de clôture,
  • organisent, pendant la période d'intervention, la poursuite de la protection.

En collaboration mutuelle :

  • l'hébergement pour le(s) berger(s) est organisé,
  • les modalités pour l'approvisionnement sont réglées,
  • du matériel de clôture pour la protection est fourni,
  • un système de pâture adéquat pour la protection est développé,
  • les exploitations/alpages voisins ainsi que les responsables locaux du tourisme concernés sont informés des mesures de protection des troupeaux mises en place,
  • la presse est informée si nécessaire.

Une convention de travail est conclue entre AGRIDEA et les responsables des alpages/exploitations concernés.