Groupe mobile d’intervention

Depuis 2003, le groupe mobile de protection des troupeaux s’est déplacé plus de cent fois avec des chiens de protection des troupeaux et des bergers pour épauler les exploitants d’alpages touchés par des attaques de grands prédateurs. Ces «pompiers du loup» sont intervenus dans les régions où le loup ou l’ours apparaissaient pour la première fois.

Entre temps, la présence des grands prédateurs et l’organisation de la protection des troupeaux sont bien établies, ce qui a modifié le rôle de ce groupe mobile.

Intervention du groupe mobile de protection des troupeaux

La Confédération met à la disposition des cantons un dispositif mobile de protection des troupeaux. Mandatée par l’OFEV, l’organisation nationale chargée de la protection des troupeaux veille à ce qu’un groupe mobile composé de bergers qualifiés et de chiens dûment formés se tienne prêt à intervenir. D’une manière générale, ce groupe mobile d’intervention peut être employé pour protéger les animaux de rente dans des situations extraordinaires, urgentes et difficilement prévisibles.

En raison de moyens limités, aucune garantie n’est donnée aux cantons quant à l’intervention du groupe mobile. Les interventions effectives (lieu et durée) sont planifiées sur demande des cantons et des responsables d’exploitation.

Nouvelles conditions-cadre

Depuis 2014, la protection des troupeaux est planifiée dans tous les cantons par les responsables cantonaux. L’intégration de chiens de protection pendant l’été doit être limitée aux situations exceptionnelles. A partir de 2017, les cantons sont responsables de la coordination du groupe mobile d’intervention. Celui-ci peut intervenir dans les cas suivants:

Appui aux bergers au début de l’été

Les bergers du groupe mobile peuvent apporter leur soutien et leurs connaissances techniques aux bergers pour ajuster les méthodes d’exploitation dans les alpages pendant les premières semaines d’été, c’est-à-dire essentiellement en juin et juillet. Ceci a pour objectif d’encourager une forme de «coaching» des bergers et d’accompagner ces derniers pendant la conversion vers les pâturages tournants et l’estivage des moutons surveillés de façon permanente par un berger.

Interventions d’urgence pour remplacer un berger

Si un berger fait défaut pour cause d’accident ou de maladie, il peut faire appel au groupe mobile car il est souvent très difficile de trouver rapidement un remplaçant ou une remplaçante compétents pendant l’estivage. Les interventions du groupe mobiles peuvent si nécessaire être coordonnés au moyen de la hotline du site Internet Zalp (Alpofon).

Interventions d’urgence de chiens de protection

Les cantons décident de l’affectation du groupe mobile d’intervention après consultation des cantons. Les interventions et l’intégration des chiens de protection sont organisées avec les propriétaires de chiens de protection.

Interventions avec des civilistes

AGRIDEA engage de juin à septembre 4 à 6 civilistes qui peuvent intervenir dans toute la Suisse pour épauler les exploitants d’alpages. AGRIDEA planifie leur travail. Les demandes doivent être faites suffisamment à l’avance auprès de  riccarda.luethi@agridea.ch.

 

Informations sur les interventions réalisées de 2003 à 2016

Autres informations pour l’organisation 2017

 

Contact pour toute question complémentaire : daniel.mettler@agridea.ch