Transhumance hivernale en Suisse

Pendant les mois d’hiver près de 30 troupeaux en transhumance circulent de novembre à mars et pâturent sur les grandes étendues du Plateau suisse et du Jura. Ces troupeaux sont pour la plupart composés d’agneaux qui ne sont pas encore prêts pour l’abattage, qu’il ne vaut souvent pas la peine de finir d’engraisser dans la bergerie durant l’hiver. D`après l`usage les brebis portantessont retirés des troupeaux en transhumance et les béliers seront castrés, afin qu’aucun agneau ne naisse et éviter qu’il n’y aient pas de reproduction durant la longue période de transhumance hivernale.

Les ovins, très résistants au froid, peuvent trouver du fourrage même sous plusieurs centimètres de neige et peuvent, au contraire des vaches et des jeunes bœufs, se nourrir également d’herbes gelées. Cependant en cas de pluies abondantes ou de périodes de dégèle suivies d’un abaissement des températures, il peut se former une couche de gèle compacte. Les animaux devront alors être affouragés avec du foin ou de l’ensilage, ou dans certains cas il peut même s’avérer nécessaire d’interrompre prématurément la transhumance hivernale.