Les lamas et la protection des troupeaux

En Suisse, peu d’expériences ont été menées avec des lamas en tant qu’animal de protection. C’est pour cette raison qu’AGRIDEA a initié un projet pilote en 2012.

Le projet est le fruit d’une collaboration scientifique avec l’ETH Zurich, dans le cadre duquel un travail de Bachelor intitulé « Protection des troupeaux avec des lamas » a été réalisé. Les données relatives aux observations de terrain (en allemand) sont disponibles en ligne.

La deuxième phase du projet était terminée en 2013. Le but était d’élargir les expériences et de consolider les connaissances.

En 2014 s'est déroulée la  troisième phase du projet qui a permis d'acquérir des connaissances sur le choix des lamas (quels individus) et sur les conditions de leur utilisation. En été 2015 la quatrième phase du projet a examiné la dynamique entre les lamas et les moutons qu'ils doivent protéger. Les connaissances acquises lors de cs différents projets sont résumée dans la fiche "les lamas dans la protection des troupeaux" . Depuis 2017, le groupe de travail "lamas et protection des troupeaux", financé par NeuweltkamelidenSchweiz, le WWF Suisse et CHWolf, mandate AGRIDEA pour coordonner au niveau nationale la thématique des lamas dans la protection des troupeaux. Grâce à ce mandat les échanges d'expériences et le transfert de connaissances dans ce réseau sont assurés.

Les deux phases du projet sont résumées dans l'article paru dans la revue FORUM Petits Ruminants. D'autres informations sont disponibles dans une documentation

La Confédération ne soutient pas les lamas en tant qu’animaux de protection car leur efficacité en tant que tels n’a pas encore pu être suffisamment prouvée. De plus, la loi sur la protection des animaux interdit de détenir seuls des camélidés et des équidés. Les lamas ainsi que les ânes ne doivent donc pas être détenus seuls parmi les moutons dans le but de les protéger.

Quelques reportages sur le projet: AGRI (fr), Schweizer Bauer, NLZ