Ours

L'ours (Ursus arctos) a fait sa réapparition en Suisse, dans le val Müstair  (canton des Grisons), au cours de l’été 2005, près de cent ans après son extermination (PDF, en allemand). Ce retour n'avait cependant rien d'étonnant, puisque environ 60 à 70 ours vivent aujourd'hui dans l'arc alpin. La petite population vivant dans le Trentin se trouve à seulement 40 km environ du val Poschiavo. Depuis, des ours se déplacent régulièrement en Suisse. Son aire de répartition est actuellement limitée au canton des Grisons, mais un individu a été observé pour la première fois en Suisse centrale en 2016. 

Dans l'agriculture, les dégâts des ours se concentrent principalement sur les cultures fruitières, les ruches, le petit bétail et les jeunes bovins. Les dégâts varient fortement d'une région à l'autre et dépendent du comportement individuel de chaque ours. En Engadine, c'est surtout l'élevage de moutons qui a été touché jusqu’à présent par le retour de l'ours.

Au regard des connaissances actuelles, les mesures de protection des troupeaux contre l'ours ne diffèrent pas dans l’ensemble de celles mises en place contre le lynx et le loup. Le recours au gardiennage, aux chiens de protection et à des clôtures électriques reste également les principales mesures conseillées pour la protection des troupeaux. Pour les ruches, il est recommandé d’utiliser des clôtures à fils.

Comme le loup et le lynx, l’ours peut être abattu sur autorisation malgré son statut de protection.